AGDE 34300


Lanterne des morts - Sur la chapelle Notre Dame de l'Agenouillade - Le Grau-d'Agde

A une date incertaine (après 450), la Vierge apparaît agenouillée, sur la pointe d’un rocher, après un tremblement de terre. Cette apparition miraculeuse, aurait ainsi arrêté un raz de marée. Le rocher, conservant toujours la trace des genoux de la Vierge est encore visible à l'intérieur, puisque la chapelle fut construite par dessus. En 1583, un couvent de capucins est bâti sur les lieux. Isolée en bordure d’une pinède, la Chapelle de l’Agenouillade est un haut lieu de pèlerinage sur les chemins de Compostelle. Les pères capucins avaient élevé quinze chapelles de telle sorte que le pèlerin puisse accomplir les dévotions le long du chemin d’Agde jusqu’à Notre Dame du Grau. Ces quinze chapelles représentaient les mystères de la Passion. Le sanctuaire est détruit en 1789, puis relevé par les Pénitents blancs au XIXe siècle. C'est probablement à cette époque que fut récupérée la lanterne des morts, qui proviendrait d'un cimetière voisin détruit. Cette lanterne trône aujourd'hui mystérieusement sur le toit de la chapelle. Cette disposition n'est pas sans nous rappeler l'utilisation des lanternes de pèlerins qui étaient en vigueur au XVIe siècle et que les moines capucins ont du élever, telle cette autre lanterne qui apparaît curieusement non loin et que l'on peut encore observer.

Date et heure de prise de vue : 22-12-1999 - 12h10
Photo argentique : Francis CAHUZAC


VOIR UNE AUTRE VUE (photo de Marcel BERLON 1999)

PATRIMOINE D'AGDE         INVENTAIRE DES LANTERNES DES MORTS

RETOUR CFPPHR


Inventaire du patrimoine d'Agde 34300 - C.F.P.P.H.R. © 2017 - villedenevers@free.fr