CONCRESSAULT 18260


Lavoir de la mère Dieu - Rue de la Mère-Dieu


Dans la cour de la ferme, l'Albertine et la Jeanne coulaient la buie dans un cuvier en bois posé sur un trépied. Albertine était chargée de placer le cherrier, grande pièce de toile qui tapissait les parois du cuvier, et dans lequel elle avait mis de la cendre de bois tamisée. Jeanne pouvait alors y déposer le linge sale, draps et torchons de la maison. Tout à côté chauffait l'eau dans une grande chaudière reliée au cuvier par une sorte de goutière, que l'on nommait "l'echnet". Puis régulièrement toutes les deux, à l'aide du pot à buie, récipient métallique fixé à un long manche, versaient l'eau bouillante dans le cuvier. Le mélange d'eau et de cendre faisait son office, et l'eau retournait à la chaudière par gravité. Cette opération durait plusieurs heures. Une fois terminée, elles sortaient le linge du cuvier, chargeaient lourdement leurs brouettes, et s'engageaient dans le chemin qui menait au lavoir.

Date et heure de prise de vue : 2-05-2009 - 11h18
Photographie numérique : Francis CAHUZAC



PATRIMOINE DE CONCRESSAULT         LAVOIRS

RETOUR CFPPHR



Inventaire du patrimoine de Concressault 18260 - C.F.P.P.H.R. © 2011 - villedenevers@free.fr